Vœux aux paroissiens par le Père George Nicholson

Extraits - janvier 2016

Bonne et heureuse année à chacune et à chacun !
Nous avons tous vécu une fin d’année noire mais c’est dans la lumière que nous aimons nous retrouver et que nous espérons.

(...)
Comme vous le savez Ouverture et Accueil sont également les fils conducteurs de La Fabrique Saint-Eustache
qui travaille à l’aménagement de l’église.

En 2015, le Carré des Chanteurs a été libéré, c’est la partie visible de l’action de La Fabrique.
Mais en réalité, La Fabrique a beaucoup avancé sur le chiffrage et le planning du programme complet.

Cette année, l’accent va être mis sur la vie paroissiale :
la cour sera rénovée et dotée de nouveaux sanitaires,
la Salle des Colonnes sera aménagée pour que nous soyons plus à l’aise pour nos rencontres, notamment avec une meilleure acoustique. (Un grand merci à la Ville de Paris, à Michel Bouttier et toutes les personnes qui ont contribué à la restauration de la salle, au nettoyage des parois.)

Enfin, les demandes d’autorisation officielles pour le déplacement de l’orgue de chœur ont été faites à la Ville de Paris, pour l’installer côté nord, après l’avoir complètement restauré.
Cela prendra certainement plus d’une année, mais je peux vous dire que le projet avance.

 

A l’extérieur, la Ville de Paris va entreprendre le ravalement de la façade sud du transept, c’est un vaste chantier commencera cette année au Printemps et qui durera environ un an.

(...)
Merci à tous et bonne Année 2015 !

Extraits - janvier 2015

Bonne et heureuse année 2015 à chacune et à chacun !

(…)
les Vœux sont une des rares occasions de poser un regard sur les années passées et de sentir se profiler l’année que nous ouvrons… une année à venir qui bénéficie du travail accompli.
Ouvrir une nouvelle année… ouvrir…  voilà un vaste programme…
Plus qu’un programme, une volonté, une vocation, inscrite et renouvelée depuis toujours à Saint-Eustache.

Ouvrir, s’ouvrir, ouvrir nos portes de l’église, ouvrir nos cœurs et nos mains à l’autre… aux fidèles comme aux passagers.

(…)
Le monde bouge, notre quartier bouge, nous devons, à notre mesure, être aux avant-postes, être des veilleurs, être des éveillés.

Cette année, je nous invite à mettre l’accent sur l’accueil
Il y a bien sûr les bénévoles de l’accueil qui œuvre quotidiennement..
Mais je parle surtout des signes d’accueil que nous émettons et
le premier de ces signes, c’est notre bel édifice.

Comme vous le savez, une équipe d’une quinzaine de paroissiens s’est constituée pour travailler à l’aménagement de l’église, c’est l’équipe de La Fabrique Saint-Eustache. Aujourd’hui elle avance, structurée en association, elle a commandé une étude auprès du cabinet d’architecture Moine, spécialisé dans les églises et les monuments historiques. Dans un mois nous devrions avoir des propositions concrètes sous forme de plans.
Après avoir travaillé en concertation avec la Ville de Paris et le Diocèse et après leurs avis,  je vous réunirai au printemps pour vous faire part des orientations prises.
Je suis confiant quand je vois l’enthousiasme et le professionnalisme des paroissiens qui m’entourent pour ce projet, merci encore à eux…

Mais bien sûr tout cela prendra forme grâce aux soutiens financiers que nous espérons : dons, mécénats et apports de tous, aussi minimes soit-il.
Nous aurons l’occasion de détailler tout cela, au printemps, au cours d’une nouvelle assemblée paroissiale.

Nous sommes tous conscients de l’environnement économique incertain, difficile pour beaucoup, mais nous devons rester confiants, ambitieux mais prudents.
Ne rien faire, serait laisser à nos successeurs une tâche encore plus insurmontable. Un tel édifice ne peut être figé.
Comme l’histoire nous l’enseigne, l’église a su s’adapter.
Nous aussi soyons responsables et poursuivons l’œuvre.
Croyez bien qu’avec les équipes de La Fabrique, tout cela est pesé, soupesé avec mesure, pour faire de Saint-Eustache un lieu d’accueil, un lieu vivant, un lieu en marche.
Sous l’appellation « La Fabrique Saint-Eustache » est inscrite cette phrase :
« des pierres et des hommes en marche ».
Marchons, avançons, sortons vers l’extérieur comme nous y invite le Pape François.

Sachez déjà qu’après le dégagement du carré des chanteurs,  l’accent sera mis sur la porte sud… ouverte sur le jardin Mandela, ouverte sur la ville, une porte qui doit être un appel, un appel pour que tous s’y sentent accueillis, s’y sentent bien, tout simplement.

Merci encore à tous, aux artistes, aux équipes techniques, à Rubi Mécénat, notamment pour avoir réalisé l’exploit de faire venir ici un cerf en plein été et en toute discrétion !

(….)
Je vous souhaite à tous une bonne année, une année d’accueil !

« des pierres et des hommes en marche » !

Donnons corps à ces mots pour être toujours en marche,
en marche derrière le Christ, en marche ensemble.

S’ouvrir, accueillir, se soutenir… en fraternité… en amitié !

Merci à tous et bonne Année 2015 !

Extraits - janvier 2014

Bonne et heureuse année à chacune et à chacun !

(….)
Chaque paroisse, chaque église s’inscrit dans l’histoire. Saint-Eustache n’est pas une exception. Au cours de la première moitié du 16ème siècle, la population du quartier des Halles s’accroissant, la décision est prise d’agrandir l’église. En son temps, l’architecte Victor Baltard (architecte de la Ville de Paris) intervient à l’extérieur (les pavillons des Halles démolis dans les années 1970) et à l’intérieur de l’église (de 1846 à 1854, il dirige une restauration complète de l’église - dessine le buffet d'orgue, la chaire, le maître autel, et supervise la réfection de toutes les peintures).

Les années passent : la démolition des pavillons des Halles dehors est reflétée dedans, par exemple, par l’œuvre de l’artiste Raymond Mason, Le Départ des Fruits et légumes.

Aujourd’hui encore, le quartier évolue, le chantier des Halles avance. Le Jardin Nelson Mandela a été inauguré le 19 décembre dernier par le Maire de Paris qui s’est félicité de revoir Saint-Eustache dégagée, rattachée à ce grand espace ouvert : hier un marché, aujourd’hui un jardin. Nous sommes heureux de retrouver « l’amphithéâtre » devant la porte vitrée.

Ici, il y a toujours eu une certaine synergie entre ce qui se passe au-dehors et dedans …, un Saint-Eustache « hors les murs ».

Autour de nous, le quartier bouge : Saint-Eustache demeure et fait partie des ancrages, des repères du centre de Paris.

(….)
L’édifice massif au cœur de Paris représente une présence pour beaucoup d’entre nous, un lieu de répit pour se ressourcer, un lieu pour rassembler ce que la complexité de la vie contemporaine disperse. L’édifice est un repère pour les personnes en situation précaire : depuis 30 ans, pour les invités de La Soupe qui fête ces années de fidèle association entre invités et bénévoles dimanche prochain ; pour les invités de l’association La Pointe chaque samedi après-midi ; pour les invités du café de l’association Aux Captifs la libération jeudi matin.

(….)
Cette église nous est confiée : c’est une responsabilité et aussi une chance.

Bien sûr la Ville s’efforce d’entretenir, de rénover, de restaurer et elle est très présente à Saint-Eustache (remercier toutes les personnes de la Ville de Paris avec qui nous travaillons) mais c’est à nous de prendre des initiatives….

Il y a, vous le savez, beaucoup « d’acquis » à Saint-Eustache, parmi ces acquis, les paroissiens, qui sont d’une fidélité et d’une générosité impressionnantes, riche en diversité (pas seulement financière). C’est remarquable. C’est un lieu où des personnes de mondes très différents se rencontrent et tissent des liens. Mais, comme toutes les paroisses, Saint-Eustache est invitée à sortir, à aller au-delà des paroissiens fidèles

Dans son texte récent (intitulée La joie de l’Évangile) le pape François évoque une « Église en sortie ». Il constate que, dans la Bible, nous rencontrons souvent un : « dynamisme de “la sortie” que Dieu veut provoquer chez les croyants §20 ». Il dit: « Tout Chrétien et toute communauté discernera quel est le chemin que le Seigneur demande, mais nous sommes tous invités à accepter cet appel : sortir de son propre confort et avoir le courage de rejoindre toutes les périphéries qui ont besoin de la lumière de l’Évangile §20 ».

(…)
Nous sommes toujours confrontés à la charge qui est la nôtre : faire de cette paroisse, de cet édifice de plus fidèles porte-paroles, de meilleurs témoins de l’Évangile (Bonne nouvelle).

Cette charge invite chacun de nous à s’ouvrir sur la vie de l’Esprit, sur le monde qui nous entoure, sur le quartier, sur la ville : OUVRIR l’église

Chaque Nuit Blanche, quand je me mets avec d’autres à la grande porte pour serrer la main de ceux qui entrent et leur dire quelques mots de bienvenue, j’entends « Je suis souvent passé devant cette église mais ne suis jamais entré, trouver la bonne porte n’est pas évident ». Mes prédécesseurs ont tous entendu des réflexions semblables. Elles poussent à s’interroger sur la nature, l’importance de cette quête qui entraîne quelqu’un à entrer dans une église (cette église), à y circuler, déambuler : « que venez-vous chercher ? »

A Saint-Eustache, le chantier des Halles dehors avançant, une équipe, plusieurs équipes d’ailleurs, se sont mobilisées depuis bientôt un an pour réfléchir sur le « dedans ». Depuis un certain temps, elles ont échangé avec les différents services de la Ville (le patrimoine), avec le diocèse, avec la commission des arts sacrés, avec des confrères curés ayant entrepris des travaux d’aménagement dans les églises qui leur sont confiées…

A la lumière de ces expériences, un projet de réaménagement de Saint-Eustache, un programme de « petits » projets « d’optimisation » est en train de naître (accès, valorisation du patrimoine, mais aussi practicité, circulation, liturgie…) : un premier volet pourrait impliquer la suppression du carré des chanteurs, un nouveau bureau d’accueil, le déplacement de l’orgue de chœur. Plus tard, cela pourrait être la mise en valeur des entrées, des sas plus accueillants et bien sûr… un jour, l’espace liturgique. L’inspiration première du programme est pastorale et pas esthétique.

(….)
Le nom de ce projet de réaménagement est  «  La Fabrique Saint-Eustache : des pierres et des hommes en marche » (le banc-d’œuvre, Colbert membre du conseil de fabrique, ensemble des personnes qui gèrent la construction et l’entretien d’une église, établissement de droit publique français en Alsace et Moselle).

Parlant de bâtiments, il y a aussi le presbytère : la SCI qui en est le propriétaire et qui a en charge son entretien et est confrontée à des exigences de mises aux normes… c’est un dossier complexe - à suivre.

Le grand-orgue, l’un des gloires de Saint-Eustache, est sur le point de bénéficier d’un nettoyage et accord complets : la Ville, encore une fois, s’y atèle… et va investir des sommes considérables.

(…..)
Les curés passent, les paroissiens restent : l’Eglise a besoin de vous - et d’autres qui sont à l’extérieur.

Bonne année à tous !

.

Haut de page

Adresse
Paroisse Saint-Eustache
2 impasse Saint-Eustache
75001 Paris - 01 42 36 31 05

Horaires d'ouverture
9h30-19h en semaine
9h-19h le week-end