Des Oratoriens méditent la Bible

Première lecture du mercredi

22 février 2017, Fête de la Chaire de saint Pierre

Les anciens qui sont parmi nous, je les exhorte, moi, ancien comme eux, témoin des souffrances du Christ, et qui dois participer à la gloire qui va être révélée. Paissez le troupeau de Dieu qui vous est confié, veillant sur lui, non par contrainte, mais de bon gré, selon Dieu ; non pour un gain sordide, mais avec l’élan du cœur ; non pas en faisant les seigneurs à l’égard de ceux qui vous sont échus en partage, mais en devenant les modèles du troupeau. Et quand paraîtra le Chef des pasteurs, vous recevrez la couronne de gloire qui ne se flétrit pas.

(1ère épître de Pierre, 5, 1-4)

Méditation

On sent dans ces lignes les propos d’un sage en fin de vie, d’un homme d’expérience, qui a suffisamment de jugement pour dénoncer les dérives du pouvoir religieux et même de tout pouvoir : en tirer des bénéfices financiers sordides ou des honneurs. En ce temps de campagne électorale où des élus sont fortement critiqués pour les avantages qu’ils tirent de leur charge, ce texte parle fortement. Mais l’Eglise n’est pas exempte de telles déviances, au moins en certains lieux.

Il est vrai, cependant, qu’avoir à témoigner de l’Evangile par « métier » ou par un engagement reconnu peut parfois sembler une lourde charge. On le fait par devoir, mais manque l’élan du cœur. C’est peut-être un des lieux de communion aux souffrances du Christ : un chrétien en France aujourd’hui n’est pas persécuté en raison de sa foi ; il peut arriver qu’il soit tourné en ridicule ; mais il peut arriver surtout qu’il soit gagné par la lassitude. Quel prêtre, quel catéchiste, quel religieux ou religieuse pourrait dire honnêtement qu’il ne s’est jamais levé le matin en étant déjà découragé, considérant tout ce qu’il aurait à faire dans la journée comme une corvée ?

Comment, alors, n’en pas rester là ? Peut-être en allant lire un peu plus loin dans la 1ère épître de Pierre : « Humiliez-vous donc sous la puissante main de Dieu, pour qu’il vous élève au bon moment ; de toute votre inquiétude, déchargez-vous sur lui, car il a soin de vous » (1 Pierre 5, 6-7).

Michel Quesnel, prêtre de l’Oratoire à Saint-Bonaventure, Lyon

Chaque semaine, un prêtre de l’Oratoire écrit une méditation biblique en rapport avec le calendrier liturgique.
Pour retrouver les méditations des semaines passées veuillez cliquer ici.

Haut de page

Adresse
Paroisse Saint-Eustache
2 impasse Saint-Eustache
75001 Paris - 01 42 36 31 05

Horaires d'ouverture
9h30-19h en semaine
9h-19h le week-end